La piste, telle que définie par Philip Astley au 18e siècle est composée de terre végétale et de sciure de bois. C’est le compromis idéal pour permettre à des cavaliers et des acrobates de se produire sur le même espace scénique. Elle mesure exactement 13 mètres de diamètre, ce qui permet notamment d’y produire les 3 disciplines essentielles de l’art équestre: le travail en liberté, la haute école et l’acrobatie à cheval.

Le but de la Fondation pour les arts de la piste est d’assurer la pérennité de cet espace scénique qui est avant tout un lieu de partage. Pour préserver son histoire et la faire connaitre, pour faire profiter de ces spectacles à toutes les personnes qui n’y ont habituellement pas accès et afin de favoriser l’émergence et le développement de nouvelles formes d’arts dans le domaine du spectacle vivant. En savoir plus.